Pot vibrant, générateur électrodynamique, shaker, ...

Un est constitué d’un vibrateur, d’un amplificateur de puissance,d’un contrôleur et de capteurs.


Le vibrateur (appelé aussi excitateur ou pot vibrant) est l’élément clé qui transmettra à l’échantillon la sollicitation définie par le profil d’essais.
Un vibrateur fonctionne suivant le même principe électromagnétique qu'une baffe audio. Le mouvement qu’il transmet est provoqué par celui d’une bobine traversée par un courant électrique et placée dans un champ magnétique. Le champ est généré par un aimant permanent dans le cas des petits excitateurs  ou par un électroaimant dans les plus importants.


La force résultante () s’exprime par la relation F = B I L, dans laquelle B représente l’induction magnétique (en teslas), I le courant (en ampères) et L la longueur du conducteur constituant labobine mobile (en mètres).

L’amplificateur de puissance fournit le courant électrique nécessaire à l’alimentation de la bobine. De ce courant dépend la force délivrée par le vibrateur et l’accélération communiquée à l’équipage mobile.
Le contrôleur (ou console de pilotage) permet de garantir que le signal vibratoire mesuré par l’accéléromètre est égal à tout instant
au signal programmé,autrement dit que l’essai est conforme à la spécification. Pour arriver à ce résultat, le niveau vibratoire est asservi en corrigeant l’écart entre le signal mesuré et le signal de consigne.

 


Accélération. Elle s’exprime en m/s2 ou en g (1 g = 9,80665 m/s2).
Amplitude. Quantifie le niveau d’une vibration. L’amplitude peut être une valeur crête, crête à crête, efficace ou moyenne.
Anti-résonance. Se manifeste lorsque la réponse de la structure présente un minimum à excitation constante.
Décade. Intervalle compris entre deux fréquences dont le rapport est de 10.
Décibel (dB). Permet d’évaluer l’augmentation ou la diminution de l’amplitude d’un signal à partir d’un rapport logarithmique.
Densité spectrale de puissance (DSP ou PSD). Quantifie la puissance d’un signal aléatoire dans une bande de fréquence élémentaire. Elle est obtenue en calculant le rapport entre le carré de l’accélération efficace et la largeur de la bande de fréquence.
Facteur de crête. Rapport entre la valeur crête et la valeur efficace d’un signal. Dans le cas d’un signal sinusoïdal, le facteur de crête est égal à √2.
Force. La force requise pour un essai de vibrations est égale au produit de la masse totale mobile par l’accélération maximale requise.
Harmonique. Multiple de la fréquence fondamentale d’un signal périodique.
Octave. Intervalle compris entre deux fréquences dont le rapport est de 2.
Résonance. Se manifeste lorsque la réponse d’une structure présente un maximum à excitation constante.
RMS (Root Mean Square). Racine carrée de la moyenne du carré. Permet de calculer la valeur efficace d’un signal.
Signal Aléatoire : qui ne peut être décrit que par ses propriétés statistiques.
Signal Périodique: qui se répète identiquement à lui-même et dont ses valeurs peuvent être prévues à l’avance (ex : signal sinusoïdal)
Sous-harmonique. Composante de fréquence sous-multiple de la fréquence fondamentale d’un signal périodique
Transverse. Se dit de tout mouvement dont la direction n’est pas celle de la force d’excitation du vibrateur.
Vitesse. La vitesse vibratoire est la dérivée du déplacement. Elle s’exprime en m/s ou en mm/s.

Newsletter Inscription

Sign up with your email address and stay informed about news in our laboratories and developments related to the world of testing. Your data is followed by the communication department of the Group Emitech

Go to top